Forêt Monumentale

Dès la rentrée de septembre 2019, la forêt Verte (forêt domaniale aux alentours de Rouen) offrira quelques-uns de ses bosquets aux mains d’artistes, d’architectes et de designers qui ont été sélectionnés par un jury pour réaliser une exposition inédite d’art monumental mêlant art et nature.

Gözde Ilkin – MAC VAL Gardens

Le MAC VAL accueille l’artiste Turque Gözde Ilkin pour une résidence éco-féministe. La résidence d’artiste de Gözde Ilkin s’inscrit dans le cadre de la Biennale d’Istanbul et entamera un dialogue fertile avec l’exposition consacrée concomitamment à son ainée et compatriote, Nil Yalter.

Bis repetita placent

L’eac. présente « Bis repetita placent », une exposition qui réunit des artistes qui abordent le thème de la marche dans son rapport avec le paysage, le temps et l’écriture.

So british ! 10 chefs-d’oeuvre de la Collection Pinault

De début juin 2019 et pendant une année, le musée des Beaux-Arts de Rouen accueillera en ses murs la Collection Pinault. Quelques mois avant l’ouverture de la Bourse de Commerce, futur lieu d’exposition de l’institution au cœur de Paris, cet événement constitue le premier prêt à long terme d’œuvres de la Collection Pinault à un musée français.

Narcisse, ou la floraison des Mondes

La prochaine exposition du FRAC Nouvelle Aquitaine propose d’aborder l’émergence actuelle des fleurs dans le champ artistique. La fleur, réhabilitée par les artistes, est le nouveau symbole du vivant en mutation. Elle forme un continent encore inexploré qui suscite un fort intérêt dans le domaine des sciences, de la politique et de la philosophie.

Nil Yalter – TRANS / HUMANCE

Le MAC VAL consacre, dès le 5 octobre 2019 l’ensemble de ses espaces d’exposition à l’artiste Turque Nil Yalter reconnue internationalement pour son engagement et sa création « multistylistique » allant de la vidéo à la peinture, du collage à la photographie, de la performance à l’installation…

Il est une fois dans l’Ouest

Le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA s’apprête à écrire un nouveau chapitre de son histoire en s’installant au sein de la Maison de l’Économie Créative et de la Culture, projet voulu, porté et financé par la Région Nouvelle-Aquitaine, en partenariat avec le ministère de la Culture.

David Solis – Lisières

La Maison de l’Amérique latine à Paris inaugure une nouvelle exposition qui place l’Amérique centrale à l’honneur : David Solis, originaire du Panama. La nature est au coeur de la proposition de David Solis qui aborde le rapport oppressant entre l’homme et son environnement naturel.

Marlov Barrios – Mimesis

La Maison de l’Amérique latine à Paris invite Marlov Barrios à réaliser, dans le cadre de la 6ème édition de la Semaine de l’Amérique latine & des Caraïbes, une intervention in situ qui recouvrira les murs de la Salle Asturias.

En tête à tête

«En tête à tête», installation éphémère dans la Galerie de l’Homme, fait écho à l’exposition du Centre Pompidou « Préhistoire, une énigme moderne ». Pour cette exposition, le Musée de l’Homme prête quelques-unes de ses pièces phares habituellement exposées dans la Galerie de l’Homme, telles que la Vénus de Lespugue oule crâne de Cro-Magnon (collection du Muséum national d’Histoire naturelle).

Lignes de vies – Une exposition de légendes

La nouvelle exposition collective du MAC VAL réunit des artistes qui font de leur biographie une force créatrice. Elle poursuit l’exploration des modalités de construction des identités (facteurs économiques, émotions, genres, identités culturelles) développée depuis quelques années au MAC VAL.

«Persona Grata?» 9ème accrochage des collections permanentes

À partir du printemps 2019, les vastes salles d’exposition de la collection du MAC VAL, à Vitry-sur-Seine, sont offertes au public pour un nouveau parcours imaginé par les commissaires autour de la notion d’hospitalité, ou plutôt d’inhospitalité en posant la question (« ? ») de l’accueil de l’autre, de l’urgence… Intitulée « Persona Grata ? », l’exposition poursuit ainsi la démarche initiée il y a 6 mois par le musée d’art contemporain du Val-de-Marne conjointement avec le musée national de l’histoire de l’immigration.

Picasso et l’exil. Une histoire de l’art espagnol en résistance

A l’occasion du 80e anniversaire de la Retirada, les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse proposent une exposition consacrée pour la première fois aux rapports entre Picasso et l’exil espagnol. Déployée sur deux étages des Abattoirs, elle explore comment le bouleversement historique et personnel de l’exil a touché Picasso, mais aussi nombres d’artistes qui lui étaient contemporains.