Narcisse, ou la floraison des Mondes

La prochaine exposition du FRAC Nouvelle Aquitaine propose d’aborder l’émergence actuelle des fleurs dans le champ artistique. La fleur, réhabilitée par les artistes, est le nouveau symbole du vivant en mutation. Elle forme un continent encore inexploré qui suscite un fort intérêt dans le domaine des sciences, de la politique et de la philosophie.

Gözde Ilkin – MAC VAL Gardens

Le MAC VAL accueille l’artiste Turque Gözde Ilkin pour une résidence éco-féministe. La résidence d’artiste de Gözde Ilkin s’inscrit dans le cadre de la Biennale d’Istanbul et entamera un dialogue fertile avec l’exposition consacrée concomitamment à son ainée et compatriote, Nil Yalter.

Ker-Xavier Roussel. Jardin privé, jardin rêvé

L’exposition estivale du musée des impressionnismes Giverny propose de découvrir une centaine d’œuvres du peintre Ker-Xavier Roussel (1867- 1944), depuis ses expérimentations nabis des années 1890 jusqu’aux vastes narrations mythologiques qu’il revisite avec une force constante au tournant du XXe siècle.

Bis repetita placent

L’eac. présente « Bis repetita placent », une exposition qui réunit des artistes qui abordent le thème de la marche dans son rapport avec le paysage, le temps et l’écriture.

Prison, Au-delà des murs

Le musée des Confluences présente, à partir du 18 octobre 2019, sa nouvelle exposition « Prison, au-delà des murs ». À la fin du 18è siècle, la prison devient le lieu d’application de peines jusqu’alors le plus souvent dévolues au bourreau. La détention apparaît plus humaine que l’exécution capitale ou les châtiments corporels fréquemment appliqués. Alliant isolement, contrainte des corps et soumission des esprits, la prison a alors pour mission de punir et d’exclure pour protéger la société. L’exposition s’attache à expliciter le paradoxe soulevé dès le siècle suivant : comment exclure tout en préparant le retour à la liberté ?

Il est une fois dans l’Ouest

Le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA s’apprête à écrire un nouveau chapitre de son histoire en s’installant au sein de la Maison de l’Économie Créative et de la Culture, projet voulu, porté et financé par la Région Nouvelle-Aquitaine, en partenariat avec le ministère de la Culture.

Wildlife photographer of the year

Cette année, le résultat du concours international Wildlife Photographer of the Year (WPY), plus prestigieux concours de photographes de nature au monde depuis plus de 50 ans, sera présenté sous un format unique en France !

Harry Gruyaert, photographe

Pendant tout l’été 2019, l’Hôtel Départemental des Arts invite ses visiteurs à une immersion dans l’univers d’Harry Gruyaert, poursuivant ainsi, avec ce maître de la couleur, la réflexion qu’il mène depuis de nombreuses années sur le médium photographique.

So british ! 10 chefs-d’oeuvre de la Collection Pinault

De début juin 2019 et pendant une année, le musée des Beaux-Arts de Rouen accueillera en ses murs la Collection Pinault. Quelques mois avant l’ouverture de la Bourse de Commerce, futur lieu d’exposition de l’institution au cœur de Paris, cet événement constitue le premier prêt à long terme d’œuvres de la Collection Pinault à un musée français.

Forêt Monumentale

Dès la rentrée de septembre 2019, la forêt Verte (forêt domaniale aux alentours de Rouen) offrira quelques-uns de ses bosquets aux mains d’artistes, d’architectes et de designers qui ont été sélectionnés par un jury pour réaliser une exposition inédite d’art monumental mêlant art et nature.

Mini monstres, les invisibles

Dans cette première exposition organisée par le musée des Confluences à l’attention des 7-12 ans, le visiteur bascule dans un monde où l’infiniment petit est mis en scène à une échelle surprenante, notamment grâce à des images exceptionnelles de 7 espèces parasites captées au microscope électronique : poux, puces, moustiques, punaises de lit, tiques, mouches et acariens.

David Solis – Lisières

La Maison de l’Amérique latine à Paris inaugure une nouvelle exposition qui place l’Amérique centrale à l’honneur : David Solis, originaire du Panama. La nature est au coeur de la proposition de David Solis qui aborde le rapport oppressant entre l’homme et son environnement naturel.

Marlov Barrios – Mimesis

La Maison de l’Amérique latine à Paris invite Marlov Barrios à réaliser, dans le cadre de la 6ème édition de la Semaine de l’Amérique latine & des Caraïbes, une intervention in situ qui recouvrira les murs de la Salle Asturias.

En tête à tête

«En tête à tête», installation éphémère dans la Galerie de l’Homme, fait écho à l’exposition du Centre Pompidou « Préhistoire, une énigme moderne ». Pour cette exposition, le Musée de l’Homme prête quelques-unes de ses pièces phares habituellement exposées dans la Galerie de l’Homme, telles que la Vénus de Lespugue oule crâne de Cro-Magnon (collection du Muséum national d’Histoire naturelle).

Nil Yalter – TRANS / HUMANCE

Le MAC VAL consacre, dès le 5 octobre 2019 l’ensemble de ses espaces d’exposition à l’artiste Turque Nil Yalter reconnue internationalement pour son engagement et sa création « multistylistique » allant de la vidéo à la peinture, du collage à la photographie, de la performance à l’installation…

Lignes de vies – Une exposition de légendes

La nouvelle exposition collective du MAC VAL réunit des artistes qui font de leur biographie une force créatrice. Elle poursuit l’exploration des modalités de construction des identités (facteurs économiques, émotions, genres, identités culturelles) développée depuis quelques années au MAC VAL.

Restauration du Retable d’Issenheim

Régulièrement entretenu et reverni depuis le 18e siècle, le Retable d’Issenheim, véritable trésor de la collection du Musée Unterlinden, fait aujourd’hui l’objet d’un exceptionnel projet de restauration mené par un comité de pilotage et scientifique, présidé par Blandine Chavanne, cheffe du service des musées de France par interim, et Thierry Cahn, président de la Société Schongauer.

«Persona Grata?» 9ème accrochage des collections permanentes

À partir du printemps 2019, les vastes salles d’exposition de la collection du MAC VAL, à Vitry-sur-Seine, sont offertes au public pour un nouveau parcours imaginé par les commissaires autour de la notion d’hospitalité, ou plutôt d’inhospitalité en posant la question (« ? ») de l’accueil de l’autre, de l’urgence… Intitulée « Persona Grata ? », l’exposition poursuit ainsi la démarche initiée il y a 6 mois par le musée d’art contemporain du Val-de-Marne conjointement avec le musée national de l’histoire de l’immigration.

Picasso et l’exil. Une histoire de l’art espagnol en résistance

A l’occasion du 80e anniversaire de la Retirada, les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse proposent une exposition consacrée pour la première fois aux rapports entre Picasso et l’exil espagnol. Déployée sur deux étages des Abattoirs, elle explore comment le bouleversement historique et personnel de l’exil a touché Picasso, mais aussi nombres d’artistes qui lui étaient contemporains.

Harry Gruyaert, photographe

Pendant tout l’été 2019, l’Hôtel Départemental des Arts invite ses visiteurs à une immersion dans l’univers d’Harry Gruyaert, poursuivant ainsi, avec ce maître de la couleur, la réflexion qu’il mène depuis de nombreuses années sur le médium photographique.

Aubusson tisse Tolkien

La Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson (savoir- faire inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité par l’UNESCO) s’est engagée dans un chantier exceptionnel et inédit de la réalisation en quatre ans de la « tenture Tolkien », qui réunira treize tapisseries et un tapis inspirés de l’œuvre graphique originale de J.R.R. Tolkien, célèbre auteur de Bilbo le Hobbit, et sélectionnés conjointement par le Tolkien Estate et la Cité.

TRAITS TRÈS NOIRS.

Le Musée de l’image d’Épinal, accueille une série de 19 planches originales de la célèbre bande dessinée « les idées noires » d’André Franquin éditées à la fin des années 70.