FITE Festival

Le Festival International des Textiles Extra ordinaires (FITE), se tiendra du 22 au 27 septembre 2020, il est coproduit par le musée Bargoin/Clermont Auvergne Métropole, l’agence HS Projets et la Ville de Clermont-Ferrand.

Les Editions du Patrimoine présentent : « Guide du patrimoine en France » – 2500 monuments et sites ouverts au public. Privés ou publics, environ 2 500 monuments ou sites protégés par l’État en raison de leur intérêt historique, artistique ou architectural exceptionnel sont présentés dans ce guide unique en son genre, véritable manuel de « savoir visiter». Il s’adresse à celles et ceux qui veulent découvrir l’extraordinaire diversité du patrimoine français sous toutes ses formes, des plus modestes aux plus grandioses, des plus anciennes aux plus contemporaines.

Robert Morris

Le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne présente depuis le 1er juillet son exposition : Robert Morris « The perceiving body. Le corps perceptif », labelisée d’intérêt national par le ministère de la Culture.

Nouvelles donnes

L’eac. présente « Nouvelles donnes », un accrochage inédit qui présente un ensemble significatif des donations récemment entrées dans le fonds Albers-Honegger.

Secrets de beauté

Du 07 octobre 2020 au 06 février 2021, la Maison de la culture du Japon à Paris présente « Secrets de beauté. Maquillage et coiffures de l’époque Edo dans les estampes japonaises », une exposition inédite réunissant près de 200 estampes* et 60 objets permettant de mieux connaître la pratique du maquillage, de la coiffure et les canons de la beauté à l’époque Edo (1603 – 1868).

MILLÉNIALES. PEINTURES 2000-2020

Le FRAC Aquitaine présente « Milléniales. Peintures 2000-2020 », à partir du 25 septembre 2020, une exposition présentant un ensemble d’oeuvres qui, sans prétendre à l’exhaustivité, est représentatif des évolutions les plus significatives de la peinture depuis ces vingt dernières années. Les oeuvres exposées sont le fait d’artistes de toutes les générations confondues. Les millenials dont il est question ici sont les peintures exposées, toutes réalisées depuis le passage à l’an 2000.

Reflets d’une collection

Dès le 15 juin, le musée des impressionnismes Giverny a choisi d’offrir au public une nouvelle exposition intitulée « Reflets d’une collection », le premier grand accrochage d’œuvres de son fonds propre qui, depuis plus de dix ans, ne cesse de s’enrichir.

Forêt Monumentale

Jusqu’en 2021, la forêt Verte (forêt domaniale aux alentours de Rouen) offre quelques-uns de ses bosquets aux mains d’artistes, d’architectes et de designers qui ont été sélectionnés par un jury pour réaliser une exposition inédite d’art monumental mêlant art et nature.

Agnès Varda. Correspondances

Le Palais idéal du Facteur Cheval à Hauterives accueille une nouvelle exposition temporaire du 15 février au 6 septembre 2020, consacrée à Agnès Varda qui a toujours été très attachée à l’œuvre du Facteur Cheval et a aimé revenir visiter son Palais Idéal à de nombreuses reprises depuis les années 50.

Francisco Sobrino

L’eac. (Espace de l’Art Concret à Mouans-Sartoux) dévoile une exposition dédiée à l’artiste espagnol Francisco Sobrino, à découvrir dans la Galerie du château jusqu’au 6 septembre 2020. L’exposition offre un parcours rétrospectif sur le travail de cet important représentant de l’art cinétique, co-fondateur du G.R.A.V en 1961.

Quand le design rend visite au patrimoine

Présentée dans les espaces d’exposition de sa « Maison d’ingénieur », la nouvelle exposition de la Cité des Électriciens propose une réflexion autour du patrimoine minier et de la manière dont il peut influencer la créativité de jeunes designers. Ils sont non moins d’une trentaine à avoir répondu à l’appel des concepteurs de l’exposition, le collectif Æquo. Celui-ci propose aux visiteurs une déambulation au sein d’un intérieur minier imaginaire mêlant objets anciens et contemporains, en les invitant à réaliser que le design est bien indissociable de l’habitat, et même de l’habitat minier!

Qalqalah. Plus d’une langue

Le CRAC Occitanie à Sète présente jusqu’au 6 septembre 2020 une exposition réunissant plus d’une une vingtaine d’artistes de différentes nationalités sous un intitulé aussi intriguant qu’évocateur: « Qalqalah قلقلة : plus d’une langue ».

Le vent se lève

Le MAC VAL a choisi, pour le nouvel accrochage de sa collection, de se pencher sur les œuvres qui témoignent du rapport de l’humain à son socle, sa Terre, son appui et sa source de vie. Les œuvres sélectionnées pour cet accrochage évoquent la terre et la complexité de l’usage de l’humain tantôt respectable et respectée, tantôt sauvage et criminelle.

LOUP! Qui es-tu?

Dès le 30 novembre 2019, le Musée de l’Image d’Epinal inaugure une exposition sur le mythe du loup. À la simple mention de son nom, certains frissonnent déjà. Difficile, aujourd’hui, de porter un regard objectif sur un animal duquel on a tant dit et médit.

Musée Unterlinden – Nouvelle salle d’archéologie

Le 23 janvier 2020 – date symbolique qui correspond au quatrième anniversaire de l’inauguration du « Nouvel Unterlinden » par le président de la République François Hollande – le Musée Unterlinden à Colmar inaugurera son nouvel espace consacré à l’archéologie, allant du Néolithique à l’âge du Fer (vers 5500 à 50 avant notre ère).

« Ambassades françaises du XXe siècle »

Ce nouveau carnet d’architecture, aux Editions du Patrimoine, propose de découvrir, à travers une sélection de 7 ambassades, l’ambition de la France de se réapproprier son image de marque à l’étranger, pendant l’après-guerre et les Trente glorieuses, grâce aux travaux de grands architectes.

Cité des Électriciens

La cité des Électriciens est construite par la Compagnie des mines de Bruay entre 1856 et 1861 pour loger les familles des mineurs travaillant à la fosse n°2. La Compagnie des mines a choisi de grands savants ayant fait des découvertes en matière d’électricité pour nommer les rues de la cité : Ampère, Marconi, Volta, Edison, Coulomb, Franklin, Laplace, Faraday, Branly et Gramme, d’où son nom d’usage «Cité des Électriciens».

De l’amour

Le Palais de la découverte présente DE L’AMOUR, du 08 octobre 2019 au 30 août 2020.
Une exploration en territoires amoureux, un parcours au cœur du lien, à la croisée des sciences, de la société, de l’art et des nouvelles technologies qui questionne sur la place de l’amour et de l’attachement dans notre vie.

Narcisse, ou la floraison des Mondes

La prochaine exposition du FRAC Nouvelle Aquitaine propose d’aborder l’émergence actuelle des fleurs dans le champ artistique. La fleur, réhabilitée par les artistes, est le nouveau symbole du vivant en mutation. Elle forme un continent encore inexploré qui suscite un fort intérêt dans le domaine des sciences, de la politique et de la philosophie.

Palais Idéal du Facteur Cheval

En cette rentrée 2019, le Palais Idéal du Facteur Cheval à Hauterives (Drôme) – ce lieu extra-ordinaire qui ne cesse d’attirer le public et les artistes – inaugure une nouvelle programmation culturelle, sous l’impulsion de son nouveau directeur Frédéric Legros. Elle s’articulera autour de deux axes complémentaires et indissociables : la création contemporaine associée à des hommages d’artistes à la figure créatrice de Ferdinand Cheval.

« Voyage à Chandigarh »

Les Editions du Patrimoine présentent « Voyage à Chandigarh », une plongée au cœur d’une capitale indienne et du travail de Le Corbusier, le travail photographique de Manuel Bougot aborde autant l’humain que l’architecture. En librairie le 24 octobre 2019.

« Le fantôme de l’Opéra »

Les Éditions du patrimoine présentent « Le Fantôme de l’Opéra – Légendes et mystères au Palais Garnier », un ouvrage réalisé par Gérard Fontaine qui entraîne le lecteur à la découverte des mystères cachés de l’Opéra…

« Trésors des cathédrales »

Trésors des cathédrales – un ouvrage des Editions du Patrimoine. Longtemps gardés secrets et souvent méconnus, les trésors de cathédrales – tous conservés in situ – se dévoilent aujourd’hui dans ce beau livre : reliques, orfèvrerie, émaux, textiles, objets d’art, objets insolites?

Restauration du Retable d’Issenheim

Régulièrement entretenu et reverni depuis le 18e siècle, le Retable d’Issenheim, véritable trésor de la collection du Musée Unterlinden, fait aujourd’hui l’objet d’un exceptionnel projet de restauration mené par un comité de pilotage et scientifique, présidé par Blandine Chavanne, cheffe du service des musées de France par interim, et Thierry Cahn, président de la Société Schongauer.