La section française à la Triennale de Milan

Pour la 23e édition de l’exposition des Arts Décoratifs et de l’Architecture Moderne de la Triennale de Milan qui se teint du 15 juillet au 11 décembre 2022, l’Institut français présente la section française : « Situations Situations pour habiter l’instable : phénomènes, événements, coïncidences »

Filiations 2

Jusqu’en mars 2023, l’exposition Filiations proposée par l’Espace de l’art Concret à Mouans-Sartoux invite des artistes de la nouvelle génération à dialoguer avec des oeuvres plus anciennes de la donation.

Clusterduck – MEME MANIFESTO

Clusterduck – collectif italien interdisciplinaire d’artistes, activistes, théoriciens et web designers – présente du 15 mai au 28 avril 2022 l’installation murale qui constitue le pivot de l’exposition MEME MANIFESTO à la Villa Arson.

Odonchimeg Davaadorj – Brado

Intitulée «Bardo», l’exposition d’Odonchimeg Davaadorj, installée à l’orangerie du 4 juin au 18 septembre, est le deuxième temps fort du cycle thématique consacré aux liens entre l’animal et l’homme.

Capturer l’âme. Rosa Bonheur et l’art animalier

A l’occasion du bicentenaire de la naissance de Rosa Bonheur, le château de Fontainebleau met en lumière du 3 juin au 23 janvier 2023 le lien particulier de cette artiste avec la « demeure des rois », tant de son vivant que par la volonté de son amie Anna Klumpke qui souhaite rendre hommage à l’artiste par deux donations.

Des voix traversées

A partir du 4 juin 2022 et dans le cadre de Villeurbanne 2022 Capitale française de la culture, l’Institut d’art contemporain avec URDLA et d’autres partenaires poursuivent La Fabrique du Nous avec un second volet, intitulé Des Voix Traversées.

E 1027 – Renaissance d’une maison en bord de mer

Les Éditions du patrimoine présentent le nouvel ouvrage collectif « E 1027 – Renaissance d’une maison en bord de mer », sous la direction de Jean-Louis Cohen, disponible en librairie dès le 31 mars. Destiné au grand public comme aux professionnels, ce beau livre met à l’honneur la villa E 1027, un lieu magique dans un site exceptionnel, symbole de la modernité des années 20.

Thomas Ruff

La première exposition monographique d’envergure dans un musée en France dédiée à Thomas Ruff, l’un des grands photographes contemporains

Lena Vandrey – Insomnia

Au Château de Hauterives, le directeur du Palais idéal propose à l’été 2022 une redécouverte et une relecture du travail de Lena Vandrey, dominé par une féminité libre et plurielle. 

La Fabrique du Nous #1

À partir du 3 mars 2022 et à l’occasion de Villeurbanne 2022 Capitale française de la culture, l’Institut d’Art contemporain de la ville, l’URDLA et leurs voisins présentent la Fabrique du Nous #1.

Jules-Eugène Lenepveu

Le musée des Beaux-Arts d’Angers présente du 24 juin 2022 au 8 janvier 2023, une rétrospective inédite de l’artiste Jules-Eugène Lenepveu (1819, Angers – 1898, Paris).

Chloé Demonet – Sauvegarder l’art français

Les Éditions du patrimoine présentent l’ouvrage « Sauvegarder l’art français, 100 ans d’actions et de combats au service du patrimoine – 1921-2021 », écrit par Chloé Demonet, qui sortira en librairie le 03 février 2022. Ce beau livre propose une (re)découverte de l’histoire de la fondation de la Sauvegarde de l’art Français grâce à des archives inédites et offre un tour de France des patrimoines en péril et opérations de sauvegarde en cours.

Olivier Vadrot – Stadio

Stadio est le nom du nouveau projet imaginé par le plasticien et designer Olivier Vadrot spécifiquement pour le rez-de-chaussée du Musée régional d’art contemporain Occitanie à Sérignan en 2022.

À mains nues

En 2022, la nouvelle exposition du MAC VAL poursuit l’exploration de l’humain en rassemblant des œuvres récentes ou plus anciennes d’artistes illustrant la vivacité de la création contemporaine autour du fil conducteur du corps, de son langage, de son pouvoir et de sa puissance de réinvention.

Double Je

Cette exposition au MAMC+ de Saint-Etienne révèle la récente donation exceptionnelle reçue de Liliane et Michel Durand-Dessert et met en dialogue, jusqu’au l’automne 2022 ces nouvelles pièces avec les riches fonds du Musée correspondant aux choix exemplaires de ce couple de marchands érudits et collectionneurs passionnés.

L’art de la fête à la Cour des Valois

À partir du 10 avril 2022, Le Château de Fontainebleau fera revivre les somptueuses fêtes données à la cour des Valois, du règne de François Ier à celui d’Henri III. Une centaine d’œuvres, venue des plus grands musées d’Europe, permettront de comprendre le déroulement de ces réjouissances et d’en saisir tout l’éclat.

Jean-Baptiste Oudry – Cave Canem

Le Château de Fontainebleau réunit pour la première fois depuis la Révolution française, six portraits des chiens de Louis XV. Ils forment, dans l’appartement Mérimée, une véritable « Antichambre des chiens » et rappellent la place fondamentale occupée par ces animaux dans la vie à Fontainebleau au XVIIIe siècle. À découvrir jusqu’au 30 juin 2022.

Hôpital cherche Nord

Les Éditions Dilecta présentent « Hôpital cherche Nord », un ouvrage de l’artiste Arnaud Théval ; disponible en librairie.

École Supérieure d’Art et de Design de Toulon

Depuis la rentrée de septembre, les étudiants en art et design de l’ESADTPM reprennent progressivement place dans les espaces flambants neufs de l’école qui s’est installée depuis à peine 1 an dans un nouveau bâtiment imaginé par l’architecte Corinne Vezzoni au cœur du dynamique écoquartier Chalucet à Toulon.

Palais Idéal du Facteur Cheval

Le Palais Idéal du Facteur Cheval à Hauterives (Drôme) est ce lieu extra-ordinaire qui ne cesse d’attirer le public et les artistes, et qui présente, sous l’impulsion de son nouveau directeur Frédéric Legros, des expositions d’art contemporain.

Château de Fontainebleau

Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, Fontainebleau est le seul château qui fut habité par tous les souverains français du XIIe au XIXe siècle. Une expérience inédite attend les visiteurs qui souhaitent marcher sur leurs pas.

Cité des Électriciens

La cité des Électriciens est construite par la Compagnie des mines de Bruay entre 1856 et 1861 pour loger les familles des mineurs travaillant à la fosse n°2. La Compagnie des mines a choisi de grands savants ayant fait des découvertes en matière d’électricité pour nommer les rues de la cité : Ampère, Marconi, Volta, Edison, Coulomb, Franklin, Laplace, Faraday, Branly et Gramme, d’où son nom d’usage «Cité des Électriciens».