Humain Autonome : Déroutes

Le MAC VAL présente, à partir du 26 avril 2024, une nouvelle exposition qui, sous l’intitulé « Humain Autonome : Déroutes », rassemble les oeuvres de plus de 15 artistes contemporains faisant écho au monde de l’automobile.

Symbole de liberté, d’affranchissement à l’égard des barrières spatio-temporelles, mais aussi de maîtrise et de possession de la « Nature », l’automobile participe de modes de production, de rapports de domination et d’exploitation à l’origine de la destruction de nos écosystèmes. C’est cet héritage moderne qu’aborde l’exposition collective « Humain Autonome » en mettant en regard les imaginaires et les réalités de la civilisation du moteur. Objet de fétichisme, l’automobile est ici réinscrite dans les formes de vie, les systèmes énergétiques, les aménagements territoriaux, l’organisation du travail, les enjeux géopolitiques et les mobilités qu’elle implique – ceux d’un système qui ne cesse de se survivre à lui-même.

Aussi les artistes de cette exposition, de différentes générations, issu.e.s de la scène française et internationale, engagent-ils.elles une autre conception de l’autonomie humaine, non pas comprise comme indépendance à l’égard de toute extériorité, mais comme capacité à réfléchir nos propres déterminations et interdépendances. Une autonomie située par rapport à un ordre social et symbolique qu’il s’agit de déconstruire.

Avec les oeuvres de : Malala Andrialavidrazana, Alessandro Balteo-Yalzek en collaboration avec Media Farzin, Alexandra Bircken, Alain Bublex, Stéphanie Cherpin, François Dufeil, Randa Maroufi, Anita Molinero, Antoine Nessi, Delphine Reist, Sophie Ristelhueber, Kristina Solomoukha, Martha Rosier, Lucie Stahl, Thomas Teurlai, Blair Thurman…