Château de Lunéville

Le château de Lunéville, véritable chef-d’œuvre de l’architecture classique que l’on doit à l’architecte nantais Germain Boffrand, n’a eu de cesse de se transformer au fil des siècles. D’abord forteresse féodale puis fief des ducs de Lorraine depuis Léopold 1er, Lunéville a des airs d’un Versailles lorrain. Sixième château le plus important de France, le site de Lunéville a accueilli en ses murs princes, rois et philosophes.

La sculpture son château. Variations sur un art majeur

En 2021, le palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain et le château de Lunéville proposent pour la première fois une même saison placée sous le signe de la sculpture : deux expositions, un colloque, des rencontres, des ateliers et des parcours urbains permettront de découvrir, à Nancy et à Lunéville, cet art aux formes multiples.

Palais Idéal du Facteur Cheval

Le Palais Idéal du Facteur Cheval à Hauterives (Drôme) est ce lieu extra-ordinaire qui ne cesse d’attirer le public et les artistes, et qui présente, sous l’impulsion de son nouveau directeur Frédéric Legros, des expositions d’art contemporain.

Bâtisseurs chimériques

Le Palais idéal du facteur Cheval présente, jusqu’au 28 mars 2021 une exposition qui met en regard des photographies inédites du Palais par Robert Doisneau et les oeuvres sculptées de Simone Fattal.

Secrets de beauté

Jusqu’au 06 mars 2021, la Maison de la culture du Japon à Paris présente « Secrets de beauté. Maquillage et coiffures de l’époque Edo dans les estampes japonaises », une exposition inédite réunissant près de 200 estampes* et 60 objets permettant de mieux connaître la pratique du maquillage, de la coiffure et les canons de la beauté à l’époque Edo (1603 – 1868).

MILLÉNIALES. PEINTURES 2000-2020

Le FRAC Aquitaine présente « Milléniales. Peintures 2000-2020 », à partir du 25 septembre 2020, une exposition présentant un ensemble d’oeuvres qui, sans prétendre à l’exhaustivité, est représentatif des évolutions les plus significatives de la peinture depuis ces vingt dernières années. Les oeuvres exposées sont le fait d’artistes de toutes les générations confondues. Les millenials dont il est question ici sont les peintures exposées, toutes réalisées depuis le passage à l’an 2000.

La renaissance de la Renaissance

Jusqu’au 31 août 2021, le château de Fontainebleau invite à découvrir la restauration du plus emblématique de ses décors, celui de la salle de Bal, menée par le peintre Jean Alaux à la demande de Louis-Philippe à partir de 1834.

Château de Fontainebleau

Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, Fontainebleau est le seul château qui fut habité par tous les souverains français du XIIe au XIXe siècle. Une expérience inédite attend les visiteurs qui souhaitent marcher sur leurs pas.

Reconstitutions historiques

Chaque année, le Château de Fontainebleau ouvre ses portes, le temps d’un week-end, à des professionnels de la reconstitution historique. Les 16 et 17 octobre 2021, Napoléon Ier, Marie-Louise et leur cour feront le voyage de Fontainebleau.

La ville au fil de la brique

La cité des électriciens propose une nouvelle exposition à découvrir dès sa réouverture dont l’objectif est la restitution des créations de mobilier urbain en brique par de habitants du bassin minier.

Cité des Électriciens

La cité des Électriciens est construite par la Compagnie des mines de Bruay entre 1856 et 1861 pour loger les familles des mineurs travaillant à la fosse n°2. La Compagnie des mines a choisi de grands savants ayant fait des découvertes en matière d’électricité pour nommer les rues de la cité : Ampère, Marconi, Volta, Edison, Coulomb, Franklin, Laplace, Faraday, Branly et Gramme, d’où son nom d’usage «Cité des Électriciens».

Robert Morris

Le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne présente depuis le 1er juillet son exposition : Robert Morris « The perceiving body. Le corps perceptif », labelisée d’intérêt national par le ministère de la Culture.

Information Covid-19

Conformément aux directives gouvernementales, toutes les institutions culturelles, dont les événements et les expositions en cours et à venir sont annoncés sur notre site internet, sont actuellement fermées et leur (ré)ouverture est reportée à une date ultérieure. Nous ne manquerons pas de vous tenir informé.e.s dès que nous aurons plus de visibilité.

Forêt Monumentale

Jusqu’en 2021, la forêt Verte (forêt domaniale aux alentours de Rouen) offre quelques-uns de ses bosquets aux mains d’artistes, d’architectes et de designers qui ont été sélectionnés par un jury pour réaliser une exposition inédite d’art monumental mêlant art et nature.

Agnès Varda. Correspondances

Le Palais idéal du Facteur Cheval à Hauterives accueille une nouvelle exposition temporaire du 15 février au 6 septembre 2020, consacrée à Agnès Varda qui a toujours été très attachée à l’œuvre du Facteur Cheval et a aimé revenir visiter son Palais Idéal à de nombreuses reprises depuis les années 50.

Francisco Sobrino

L’eac. (Espace de l’Art Concret à Mouans-Sartoux) dévoile une exposition dédiée à l’artiste espagnol Francisco Sobrino, à découvrir dans la Galerie du château jusqu’au 6 septembre 2020. L’exposition offre un parcours rétrospectif sur le travail de cet important représentant de l’art cinétique, co-fondateur du G.R.A.V en 1961.

Quand le design rend visite au patrimoine

Présentée dans les espaces d’exposition de sa « Maison d’ingénieur », la nouvelle exposition de la Cité des Électriciens propose une réflexion autour du patrimoine minier et de la manière dont il peut influencer la créativité de jeunes designers. Ils sont non moins d’une trentaine à avoir répondu à l’appel des concepteurs de l’exposition, le collectif Æquo. Celui-ci propose aux visiteurs une déambulation au sein d’un intérieur minier imaginaire mêlant objets anciens et contemporains, en les invitant à réaliser que le design est bien indissociable de l’habitat, et même de l’habitat minier!

Qalqalah. Plus d’une langue

Le CRAC Occitanie à Sète présente jusqu’au 6 septembre 2020 une exposition réunissant plus d’une une vingtaine d’artistes de différentes nationalités sous un intitulé aussi intriguant qu’évocateur: « Qalqalah قلقلة : plus d’une langue ».

Reflets d’une collection

Dès le 15 juin, le musée des impressionnismes Giverny a choisi d’offrir au public une nouvelle exposition intitulée « Reflets d’une collection », le premier grand accrochage d’œuvres de son fonds propre qui, depuis plus de dix ans, ne cesse de s’enrichir.

LOUP! Qui es-tu?

Dès le 30 novembre 2019, le Musée de l’Image d’Epinal inaugure une exposition sur le mythe du loup. À la simple mention de son nom, certains frissonnent déjà. Difficile, aujourd’hui, de porter un regard objectif sur un animal duquel on a tant dit et médit.

nendo

Du 11 janvier au 16 février 2020, le Bon Marché Rive Gauche présente sa nouvelle carte blanche artistique dédiée à nendo.

« Ambassades françaises du XXe siècle »

Ce nouveau carnet d’architecture, aux Editions du Patrimoine, propose de découvrir, à travers une sélection de 7 ambassades, l’ambition de la France de se réapproprier son image de marque à l’étranger, pendant l’après-guerre et les Trente glorieuses, grâce aux travaux de grands architectes.

Le temps des collections VIII

Ce programme qui a lieu au musée des Beaux-arts de Rouen du 29 novembre 2019 au 24 février 2020, est l’une des toutes premières initiatives en France pour remettre les collections au cœur de la programmation des musées.

De l’amour

Le Palais de la découverte présente DE L’AMOUR, du 08 octobre 2019 au 30 août 2020.
Une exploration en territoires amoureux, un parcours au cœur du lien, à la croisée des sciences, de la société, de l’art et des nouvelles technologies qui questionne sur la place de l’amour et de l’attachement dans notre vie.

Narcisse, ou la floraison des Mondes

La prochaine exposition du FRAC Nouvelle Aquitaine propose d’aborder l’émergence actuelle des fleurs dans le champ artistique. La fleur, réhabilitée par les artistes, est le nouveau symbole du vivant en mutation. Elle forme un continent encore inexploré qui suscite un fort intérêt dans le domaine des sciences, de la politique et de la philosophie.

Jules Verne : des abysses aux étoiles

L’exposition « Jules Verne: des abysses aux étoiles », présentée concomitamment dès le 28 septembre dans deux structures du département du Var, le Muséum départemental du Var et la Maison de la nature des 4 Frères, a pour objectif de plonger le visiteur au coeur d’un fabuleux univers imaginaire.

Nil Yalter – TRANS / HUMANCE

Le MAC VAL consacre, dès le 5 octobre 2019 l’ensemble de ses espaces d’exposition à l’artiste Turque Nil Yalter reconnue internationalement pour son engagement et sa création « multistylistique » allant de la vidéo à la peinture, du collage à la photographie, de la performance à l’installation…

Arts et cinéma, les liaisons heureuses

Le musée des Beaux-Arts de Rouen organise la première exposition en France sur ce thème et propose un parcours chronologique mêlant extraits de films, peinture, sculpture, photographie, affiches, costumes, dessins,
maquettes, elle permet ainsi d’apprécier les relations que les artistes du XXe siècle nouèrent avec l’art des images en mouvement.

« Voyage à Chandigarh »

Les Editions du Patrimoine présentent « Voyage à Chandigarh », une plongée au cœur d’une capitale indienne et du travail de Le Corbusier, le travail photographique de Manuel Bougot aborde autant l’humain que l’architecture. En librairie le 24 octobre 2019.

« Le fantôme de l’Opéra »

Les Éditions du patrimoine présentent « Le Fantôme de l’Opéra – Légendes et mystères au Palais Garnier », un ouvrage réalisé par Gérard Fontaine qui entraîne le lecteur à la découverte des mystères cachés de l’Opéra…

BD & modernité

L’Hôtel Départemental des Arts – Centre d’art du Var propose, dès le 12 octobre 2019, de réunir les planches de 14 dessinateurs autour du concept de modernité.

Gözde Ilkin – MAC VAL Gardens

Le MAC VAL accueille l’artiste Turque Gözde Ilkin pour une résidence éco-féministe. La résidence d’artiste de Gözde Ilkin s’inscrit dans le cadre de la Biennale d’Istanbul et entamera un dialogue fertile avec l’exposition consacrée concomitamment à son ainée et compatriote, Nil Yalter.

Ker-Xavier Roussel. Jardin privé, jardin rêvé

L’exposition estivale du musée des impressionnismes Giverny propose de découvrir une centaine d’œuvres du peintre Ker-Xavier Roussel (1867- 1944), depuis ses expérimentations nabis des années 1890 jusqu’aux vastes narrations mythologiques qu’il revisite avec une force constante au tournant du XXe siècle.

Bis repetita placent

L’eac. présente « Bis repetita placent », une exposition qui réunit des artistes qui abordent le thème de la marche dans son rapport avec le paysage, le temps et l’écriture.

Il est une fois dans l’Ouest

Le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA s’apprête à écrire un nouveau chapitre de son histoire en s’installant au sein de la Maison de l’Économie Créative et de la Culture, projet voulu, porté et financé par la Région Nouvelle-Aquitaine, en partenariat avec le ministère de la Culture.

Wildlife photographer of the year

Cette année, le résultat du concours international Wildlife Photographer of the Year (WPY), plus prestigieux concours de photographes de nature au monde depuis plus de 50 ans, sera présenté sous un format unique en France !

Harry Gruyaert, photographe

Pendant tout l’été 2019, l’Hôtel Départemental des Arts invite ses visiteurs à une immersion dans l’univers d’Harry Gruyaert, poursuivant ainsi, avec ce maître de la couleur, la réflexion qu’il mène depuis de nombreuses années sur le médium photographique.

Mini monstres, les invisibles

Dans cette première exposition organisée par le musée des Confluences à l’attention des 7-12 ans, le visiteur bascule dans un monde où l’infiniment petit est mis en scène à une échelle surprenante, notamment grâce à des images exceptionnelles de 7 espèces parasites captées au microscope électronique : poux, puces, moustiques, punaises de lit, tiques, mouches et acariens.

« Trésors des cathédrales »

Trésors des cathédrales – un ouvrage des Editions du Patrimoine. Longtemps gardés secrets et souvent méconnus, les trésors de cathédrales – tous conservés in situ – se dévoilent aujourd’hui dans ce beau livre : reliques, orfèvrerie, émaux, textiles, objets d’art, objets insolites?

David Solis – Lisières

La Maison de l’Amérique latine à Paris inaugure une nouvelle exposition qui place l’Amérique centrale à l’honneur : David Solis, originaire du Panama. La nature est au coeur de la proposition de David Solis qui aborde le rapport oppressant entre l’homme et son environnement naturel.

Marlov Barrios – Mimesis

La Maison de l’Amérique latine à Paris invite Marlov Barrios à réaliser, dans le cadre de la 6ème édition de la Semaine de l’Amérique latine & des Caraïbes, une intervention in situ qui recouvrira les murs de la Salle Asturias.

En tête à tête

«En tête à tête», installation éphémère dans la Galerie de l’Homme, fait écho à l’exposition du Centre Pompidou « Préhistoire, une énigme moderne ». Pour cette exposition, le Musée de l’Homme prête quelques-unes de ses pièces phares habituellement exposées dans la Galerie de l’Homme, telles que la Vénus de Lespugue oule crâne de Cro-Magnon (collection du Muséum national d’Histoire naturelle).

Lignes de vies – Une exposition de légendes

La nouvelle exposition collective du MAC VAL réunit des artistes qui font de leur biographie une force créatrice. Elle poursuit l’exploration des modalités de construction des identités (facteurs économiques, émotions, genres, identités culturelles) développée depuis quelques années au MAC VAL.

Picasso et l’exil. Une histoire de l’art espagnol en résistance

A l’occasion du 80e anniversaire de la Retirada, les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse proposent une exposition consacrée pour la première fois aux rapports entre Picasso et l’exil espagnol. Déployée sur deux étages des Abattoirs, elle explore comment le bouleversement historique et personnel de l’exil a touché Picasso, mais aussi nombres d’artistes qui lui étaient contemporains.