Narcisse, ou la floraison des Mondes

La prochaine exposition du FRAC Nouvelle Aquitaine propose d’aborder l’émergence actuelle des fleurs dans le champ artistique. La fleur, réhabilitée par les artistes, est le nouveau symbole du vivant en mutation. Elle forme un continent encore inexploré qui suscite un fort intérêt dans le domaine des sciences, de la politique et de la philosophie.

Le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA présente, à partir du 5 décembre 2019, une exposition collective sur le thème des fleurs.

L’omniprésence des fleurs dans l’art contemporain signe le profond renouveau d’un sujet le plus souvent consi­déré comme ornemental. La fleur est une matrice puis­sante qui compose les trois quarts de la biodiversité vé­gétale, produit l’air, le légume et le fruit. C’est ce lien nécessaire, essentiel que les artistes tels que Bas Jan Ader, Yto Barrada, John Giorno, Camille Henrot, Suzanne Husky, Jeff Koons, Suzanne Lafont, Thu-Van Tran, Lois Weinberger, et bien d’autres encore, interprètent et ré­investissent aujourd’hui à travers de nouveaux regards.
L’exposition « Narcisse, ou la floraison des mondes » qui rassemble une centaine d’oeuvres (vidéo, installation, peinture, dessin, photographie, sculpture) interroge la hiérarchie des genres artistiques et la fabrique du vivant industriel. Elle souligne les nouvelles sources d’inspiration que sont le mouvement écofémi­niste ou les récentes approches de la philosophie et des sciences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *