Kitso Lynn Lelliott – I was her and she was me and those we might become

À partir du 28 janvier 2022, le domaine départemental de Chamarande expose le travail de Kitso Lynn Lelliott qui s’attache à questionner le Réel et l’Histoire.

Dans le cadre de sa coopération avec le Mali, le Département de l’Essonne s’associe aux Rencontres de Bamako pour proposer une exposition de l’artiste botswanaise Kitso Lynn Lelliott au Domaine départemental de Chamarande.

L’artiste se met régulièrement en scène dans ses vidéos pour révéler les corps, les subjectivités et les savoirs « fantômes », marginalisés voire invisibilisés lors de la colonisation et de la traite atlantique des esclaves, mais qui continuent aujourd’hui encore à hanter le monde actuel. Elle entend ainsi mettre en crise l’hégémonie du « Nord global » pour rendre la parole aux histoires oubliées de l’Histoire.

Originaire du Botswana, Kitso Lynn Lelliott vit et travaille à Johannesburg (Afrique du Sud). Elle est diplômée d’un MFA en Art et d’un doctorat en Philosophie de l’université de Witwatersrand (Johannesburg). Ses œuvres sont régulièrement montrées lors de festivals et d’expositions internationaux (Rencontres photographiques de Bamako, 2015 et 2019 ; Biennale de Kampala, 2016 ; Biennale de Casablanca, 2016). Elle a été lauréate du Visa pour la création de l’Institut français (2015), de l’Iwalehaus Art Price (2017) et du HIHSS award (2019). Elle a été artiste invitée du Flaherty Seminar (2018), artiste en résidence à la Cité des arts de Paris (2019) et au Centre for Humanities Research de la University of West Cape (2020).

En partenariat avec les Rencontres de Bamako et du Essonne Mali Festival (EM fest).