Quand le design rend visite au patrimoine

Présentée dans les espaces d’exposition de sa « Maison d’ingénieur », la nouvelle exposition de la Cité des Électriciens propose une réflexion autour du patrimoine minier et de la manière dont il peut influencer la créativité de jeunes designers. Ils sont non moins d’une trentaine à avoir répondu à l’appel des concepteurs de l’exposition, le collectif Æquo. Celui-ci propose aux visiteurs une déambulation au sein d’un intérieur minier imaginaire mêlant objets anciens et contemporains, en les invitant à réaliser que le design est bien indissociable de l’habitat, et même de l’habitat minier!

Animés par l’envie de faire valoir la région des Hauts-de-France au travers d’une collection de mobilier durable et éthique, les trois designers industriels du collectif Æquo, – Arthur Lenglin, Tim Defleur et Benjamin Helle -, ont effectué en 2019 une résidence à la Cité des Électriciens. De cette immersion dans ce site patrimonial et inspirant, ils ont imaginé une ligne d’objets qui reflètent un usage, une esthétique ou une technique passés, tels que : soliflore ou luminaire en forme de terrils, patères reprenant le motif de briques des corons…

À ces nouvelles créations présentées pour la première fois dans les espaces d’exposition de la Maison d’ingénieur de la Cité, sont associées de nombreuses productions d’autres designers locaux ou internationaux. Un des objectifs : ouvrir une réflexion sur la valeur universelle de l’histoire et la vie des hommes qui se sont consacrés à l’extraction charbonnière.
L’exposition est également nourrie des restitutions des ateliers menés à la Cité pendant leur résidence. Elle permettra d’appréhender, tant les usages de l’époque minière au travers d’objets emblématiques, que le paysage avant et après la mine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *