Alicia Paz – Juntas (ensemble)

Dès le 27 janvier 2022, la Maison de l’Amérique latine ouvre ses portes à l’artiste franco-mexicaine-américaine Alicia Paz. À travers son exposition « Juntas (ensemble) », elle propose de s’interroger sur une histoire transculturelle, collective et intime des femmes.

Les peintures, sculptures et installations d’Alicia Paz sont les supports d’une pensée rhizomatique, nourrie de son expérience personnelle. Elle est née et a grandi au Mexique, avant de vivre aux États-Unis, en France et aujourd’hui au Royaume-Uni. L’artiste explore les notions de déplacements, de territoires, de généalogies, d’identités, de cultures, d’esthétiques, de métissage et de représentation.

Alicia Paz peint des portraits de femmes, des femmes qui comptent pour elle. Des femmes qu’elle admire, qui l’ont soutenu, qui l’inspirent ou qui la bouleversent. Elles sont ses amies, des membres de sa famille, des femmes anonymes et des femmes célèbres. D’un portrait vers un autre apparaissent Nina Simone, Sor Juana Inés de la Cruz, Marie Curie, Sonia Delaunay, Rosa Luxemburg, Olympe de Gouges, Phillis Wheatley, Rosario Castellanos,  et bien d’autres.

Alicia Paz réunit des femmes issues d’époques, de cultures, de classes et de géographies différentes. Ensemble (juntas) elles sont les actrices de leur propre histoire.

Au sein d’une pensée plastique organique et située, Alicia Paz rassemble les géographies, les temporalités, les expériences et les luttes des protagonistes représentées. Loin d’une éternelle représentation patriarcale où les femmes sont envisagées comme des objets, sensuels, silencieux et dociles, ici, les femmes s’expriment activement et revendiquent une histoire partagée.

Les œuvres, issues de différentes séries, sont séduisantes et font appel à un imaginaire collectif. Si elles sont le résultat d’intentions plastiques fortes, elles portent également un projet politique affirmé : celui de visibiliser une histoire transculturelle, collective et intime des femmes. Il s’agit alors de mettre des visages, des noms, des parcours, des discours aux multiples chapitres d’une histoire qui souffre d’amnésie.